Béatrice, maman d’Alicia

Être enceinte à 40 ans signifiait pour moi faire les meilleurs choix pour le bébé que j’allais accueillir. J’ai connu le métier de Doula à travers des lectures sur la maternité, et j’ai tout de suite su que j’aurais envie et besoin de cet accompagnement. Je ne me suis pas trompée ! Pascale Gendreau, la doula qui m’a accompagnée, m’a été d’une aide et d’un soutien extrêmement précieux, qu’aucun corps de métier médical ou paramédical n’aurait pu m’apporter. C’est bien simple, Pascale m’a éclairée et soutenue sur absolument toutes les questions qui ont pu se poser pendant la grossesse, autour de l’accouchement et après la naissance de mon bébé : matérielles, émotionnelles, physiques… Je l’ai tout d’abord harcelée de questions sur le matériel de puériculture à me procurer, les vêtements, l’aménagement de la maison, le portage. Puis très vite, les aspects émotionnels sont apparus : la complexité d’accueillir ce bébé dans une famille recomposée, les inquiétudes de mon compagnon concernant la grossesse, l’accouchement (qui s’est déroulé à la maison) et l’allaitement, les difficultés de couple que nous traversions autour de cette grossesse… Pascale a su nous écouter, nous rassurer, comprendre nos difficultés, apporter son regard extérieur.
Elle a bien sûr été présente au moment de l’accouchement et a participé à la mise au sein de notre petite Alicia, m’a entourée de sa douceur et de son écoute dans les moments qui ont suivi l’accouchement et les jours suivants. Elle nous a même aidés pour la cuisine, le rangement, etc à un moment où seul le bébé était au centre de nos préoccupations, en s’intégrant à notre famille avec beaucoup de tact, de douceur et de discrétion. Pascale m’a montré comment porter mon bébé en écharpe et a répondu à mes nombreuses questions tous azimuts de maman inexpérimentée.
Pascale m’a aussi soutenue sur le plan technique et émotionnel dans des débuts d’allaitement très difficiles : comprendre et aider mon bébé, trouver les bonnes positions, soulager mes seins, tirer mon lait… Si j’allaite encore intégralement aujourd’hui (mon bébé a 4 mois), c’est en grande partie grâce à son aide et ses encouragements, car je crois que beaucoup de mamans auraient abandonné face aux mêmes difficultés et douleurs.
Enfin, Pascale a été présente pour m’écouter, me rassurer et m’aider à trouver des solutions dans une période de grande fatigue physique et psychique qui me plongeait dans un état semi-dépressif alors qu’Alicia avait 3 mois.
Aujourd’hui, je suis en pleine forme, j’ai repris le travail et continue d’allaiter intégralement. Et je prévois encore quelques séances avec Pascale pour apprendre à masser mon bébé ! Savoir qu’elle est là, tout près, si j’ai une question, une inquiétude, un gros coup de blues, est infiniment précieux. Je recommande à toutes les futures mamans de se faire accompagner de la même manière, pour vivre le mieux possible le bonheur immense d’accueillir un bébé dans leurs vies.