Doula : Une profession recherchée à Terre-Neuve-et-Labrador

Radio Canada, 3 octobre 2014

Le nombre d'accompagnatrices à la naissance ne suffit plus pas à la demande à Terre-Neuve-et-Labrador, une province où le nombre de césariennes est le plus élevés au Canada.
Annie Marion est une doula qui accompagne les mères et leurs partenaires depuis le début de la grossesse.
"C'est de créer une bulle d'amour, de sécurité et de protection et s'assurer que personne ne vient interférer avec ça." - Annie Marion, doula et hypno thérapeute.
C'est un service qui est de plus en plus en demande dans la province.
Annie Marion, doula et hypnothérapeute  Photo :  Philippe Grenier
"On est booké jusqu'à six sept mois à l'avance, la montée est fulgurante", explique Mme Marion
Preuve de l'intérêt, ils sont 150 dans une salle pour la présentation d'un film sur l'importance d'un accouchement vaginale.
La fondatrice de Doula collective, le seul regroupement provincial de la profession, Dre Kelly Monaghan explique qu'il y a une pénurie de doula. Elles ne sont qu'une dizaine à pratiquer dans la province.
"Le système de santé pour les naissances n'est pas équilibré, il n'y a pas de sages-femmes, pratiquement que des obstétriciens, et souvent, il y a des problèmes avec le suivi de grossesse aussi" affirme, Dr Kelly Monaghan.
Selon les données de l'institut canadien d'information sur la santé, Terre-Neuve-et-Labrador était l'une des deux provinces avec le plus haut taux de césariennes au Canada en 2012.