Grossesse et Naissance. Assurer, avec l’aide d’une doula

Le Télégramme Finistère 1er avril 2016, par Catherine Le Guen

Doula ? Le mot est très peu connu, il désigne une femme proposant un accompagnement personnalisé non médical de la grossesse et de la naissance. Un service à la personne assuré par Caroline Guéganton.

"Une doula accompagne les femmes, les couples qui le souhaitent, tout au long de la grossesse, lors de l'accouchement et pour le retour à la maison", explique Caroline Guéganton. Traductrice de métier, elle a décidé de suivre une formation spécifique de doula à Paris durant une dizaine de week-ends. Une théorie enrichie par sa propre expérience : maman de quatre enfants, âgés de 5 à 10 ans, elle a testé personnellement tous les types d'accouchement !

Répondre aux angoisses

"Mon premier accouchement s'est déroulé de façon très classique, avec péridurale. Ensuite, l'accouchement du second a été trop rapide et j'ai vu qu'il était possible de se passer de péridurale. J'ai aussi compris que la position allongée était la moins adaptée à un accouchement confortable". Et pour son petit quatrième, Caroline a carrément fait le choix d'accoucher chez elle avec une sage-femme ; elle habitait alors dans le sud de la France. "Je ne suis pas pour autant un coach de la naissance, une relation de confiance doit s'établir avec la femme. À la base, il faut une bonne écoute pour répondre aux angoisses et aux questions que les femmes n'osent pas toujours poser par rapport à la grossesse. C'est à la femme et au couple de faire le choix. Moi, je suis là pour apporter des encouragements et l'empathie dont ils peuvent avoir besoin".
Et dans une ville comme Brest, où beaucoup de femmes de marins peuvent se retrouver seules en fin de grossesse, elle peut apporter une présence rassurante lors de l'accouchement et, éventuellement, s'occuper des aînés. Son rôle est aussi d'apporter du soutien en cas de grossesse compliquée : alitement, diagnostic de handicap, accouchement prématuré voire fausse couche, IVG, IMG et deuil périnatal... "Les parents ont besoin d'être soutenus et peuvent se tourner vers une doula à tout moment. Mon rôle n'est ni médical ni paramédical, j'apporte un maximum d'informations pour que la femme décide de ce qu'elle souhaite. Je peux être présente au moment de la naissance, mais aussi après la naissance, où tout peut ne pas être rose. Se retrouver seule avec son bébé à la sortie de la maternité n'est pas toujours simple ; à ce moment-là, je peux aussi aider dans les tâches quotidiennes".

Bord de mère

Caroline Guéganton habite Plouzané et peut suivre des femmes dans toute la région brestoise. Elle a créé un profil Facebook "pro" qui correspond à son adresse mail : Bord de mère. "J'y poste des informations sur tout ce qui touche à la maternité". Une première visite de contact permet de faire connaissance. Ensuite, les entretiens coûtent 40 € et durent entre une heure et deux heures et demie. Un forfait de dix visites sans présence à l'accouchement coûte 350 €, avec présence à l'accouchement 500 €. La doula offrant un service à la personne, elle peut être payée grâce au Cesu, en partie déductible des impôts.