Interview d’une doula, l’ange-gardien de la future maman

Le Blog Super Bébé, 18 juin 2010

20100618-BlogSuperBebeLa doula ou accompagnante à la naissance est une femme, généralement mère elle-même, qui accompagne une autre femme ou un couple pendant la grossesse, la naissance ainsi que les premières semaines post-natales de façon non médicale.

Elle est un ange gardien qui veille au confort et au bien-être de la future maman tout au long de cette expérience à la fois magique et pleine d’émotions. Super Bébé a posé quelques questions à Fanny, une doula au sud-ouest de la France pour nous expliquer le rôle de la doula auprès des parents.

Quel est le rôle d’une doula ?

La doula accompagne un couple de la grossesse aux premières semaines post-natales. Son rôle est de soutenir les futurs parents, que se soit au niveau physique (elle peut par exemple conseiller le papa sur les gestes à faire pour soulager sa partenaire) ou émotionnel.

Lors de l’accouchement, elle peut aider à créer une « bulle » d’intimité et de bien-être autour de la maman et aider le futur papa à trouver sa place. Il ne s’agit-là que d’exemples de ces attributions, la doula a un rôle prépondérant dans cette aventure extraordinaire, elle est auprès de la maman de A à Z, elle apprend à connaître ses besoins et ses envies, ainsi que ceux du papa, afin de pouvoir leur apporter par divers biais l’information, l’écoute et l’aide adéquates.

A qui s’adresse l’accompagnement d’une doula ?

L’accompagnement s’adresse à tous : une maman célibataire ou isolée, un couple souhaitant « réparer » un premier accouchement traumatique, une maman devant subir une césarienne ou encore un couple qui prépare un accouchement à domicile…

Il n’existe aucun pré-requis pour faire appel à une doula, il faut simplement en avoir envie, souhaiter avoir une interlocutrice privilégiée tout au long de la grossesse, à l’accouchement et même au-delà, vouloir avoir quelqu’un sur qui compter dans les moments de doutes, avec qui partager de merveilleuses émotions.

La doula accompagne-t-elle la maman lors de son allaitement ?

L’accompagnante à la naissance a généralement reçu une formation lui permettant de soutenir la maman afin de réussir la mise en place de l’allaitement. Elle pourra lui proposer plusieurs solutions pour favoriser la montée de lait, corriger la position de bébé au sein pour éviter les crevasses, lui apporter une information claire d’un point de vue technique.

En outre, elle est également là pour écouter les peurs et les interrogations, rassurer la maman et la soutenir lors des difficultés, montrer au papa comment être présent autrement auprès de son bébé et de la maman.

La doula remplace-t-elle la préparation à l’accouchement classique réalisée par les sage-femmes ?

Il est indispensable de bien comprendre que l’accompagnement à la naissance ne remplace en aucune manière que se soit le suivi médical ou la préparation à l’accouchement délivrés par une sage-femme. La doula n’intervient jamais à la place de la sage-femme, au contraire il faut la voir comme son alliée, la doula vient compléter ou approfondir les informations obtenues lors de la préparation à l’accouchement, si tel est le souhait des parents, ou éclaire sous un jour différent la grossesse et l’accouchement.

La maman souhaite garder des souvenirs inoubliables de cette grossesse qu’elle considère comme sacrée ? La doula pourra lui proposer un moulage de bidon afin de garder une empreinte éternelle du ventre ayant abrité son tout petit.

Le couple est adepte du maternage proximal et du portage en écharpe ? Elle pourra leur proposer un atelier de portage pour apprendre à utiliser les différents nœuds et être à l’aise avec l’écharpe.

En France, la présence de doulas auprès des femmes enceintes et jeunes mamans est de plus en plus en vogue. Dans quels pays les doulas sont-elles ancrées dans la culture ?

Cette profession a émergé aux États-Unis il y a une trentaine d’années alors qu’elle n’a fait son apparition en France qu’à partir de 2003, et reste encore aujourd’hui relativement confidentielle. D’une manière générale, la profession de doula est plus répandue dans les mondes anglo-saxon (États-Unis, Canada, Angleterre) et scandinave où les couples peuvent avoir accès à une offre très variée en ce qui concerne la parentalité.

En France, où peut-on se renseigner pour trouver une doula près de son domicile ?

Il existe un annuaire édité par Doulas De France mais il faut savoir qu’il ne recense pas toutes les doulas, seules celles qui ont effectué au minimum le module « positionnement et éthique » avec leur organisme de formation.

Pour trouver une doula près de chez soi, on peut faire une recherche sur internet ou se renseigner auprès de différents acteurs en périnatalité (maternité, PMI, pédiatre, etc.), mais le meilleur moyen pour trouver une doula de qualité reste le bouche à oreille.

Enfin, où exercez-vous votre activité de doula ? Avez-vous des spécificités dans l’accompagnement que vous prodiguez ?

Je vis sur la côte basque et me déplace au domicile des futurs parents dans un rayon d’environ 150km autour de St-Jean-de-Luz (un accompagnement en Espagne est également envisageable). Je propose un accompagnement complet : 4 rencontres prénatales, une présence à l’accouchement, 2 rencontres post-natales et un soutien téléphonique, un accompagnement court pour une 2e naissance par exemple ou alors un accompagnement pré et post-natal sans présence à l’accouchement.

Je peux également mettre en place différents ateliers (photographie de grossesse et de bébé, moulage de bidon, portage, etc), en somme un accompagnement personnalisé et sur mesure, en fonction des envies des futurs parents.

Si vous souhaitez être accompagnés en tant que futurs parents dans ces moments si précieux que sont la naissance et la grossesse et que vous habitez dans le sud-ouest de la France et même en Espagne, rendez-vous sur le blog Amarekin.