Les doulas, c’est quoi ?

Infobebes, 16 mai 2012

20120516-InfobebesQui sont les doulas ?

Ingrid Labuzan

Les doulas sont des femmes qui proposent un accompagnement émotionnel, affectif et physique pendant la grossesse et après l’accouchement. Elles ne pratiquent aucun acte médical mais sont présentes pour aider les parents à trouver des réponses.
Il n’y a pas de formation standard pour être doula. En général, elles suivent un ensemble de séminaires et conférences autour de la grossesse, de l’allaitement ou de l’hygiène de vie… Parmi les plus reconnus figurent ceux de l’association Alna ou du Dr Michel Odent (le père de « l’accouchement dans l’eau »). L’association Doulas de France recense aujourd’hui 42 doulas en exercice et 150 en apprentissage.

Un accompagnement en plusieurs étapes

La doula prévoit en général dix visites, réparties de manière égale avant et après l’accouchement. Elle peut aussi être présente pendant l’accouchement, si la maman le souhaite. Elle est alors disponible 24 heures/24.
Pendant la grossesse. Présence rassurante, la doula vous oriente vers les bons interlocuteurs pour trouver des réponses à vos questions. Elle vous aide aussi à préparer votre projet de naissance. C’est un coach personnel. Les doulas souhaitent souvent que le papa assiste autant que possible aux visites.

Pendant l’accouchement. Votre doula est un soutien émotionnel. Elle cherche des solutions de confort pour vous soulager, peut vous masser le dos, vous aider à faire quelques pas… Elle se tient à vos côtés si vous le souhaitez quand le papa ne peut être présent. Mais sachez que la plupart du temps, l’équipe médicale ne les accepte pas en salle de naissance si le papa y est déjà (un seul accompagnant est autorisé).

Après la naissance. Votre doula vous aide à prendre confiance en vous, vous accompagne notamment pour l’allaitement. Un moyen de ne pas se sentir seule à son retour de la maternité…

Bien choisir sa doula

L’absence de formation obligatoire rend le choix d’une doula délicat. A vous de vérifier son cursus. N’hésitez pas à contacter les centres où la candidate a suivi des formations et à discuter avec des parents qu’elle a déjà accompagnés. L’association Doulas de France édite un annuaire bien utile. Il regroupe les doulas formées par cette dernière. Ces doulas sont également signataires d’une charte. Elles s’engagent au secret professionnel, à ne pratiquer aucun acte médical, à ne pas faire de prosélytisme…

Le premier rendez-vous, en général gratuit, n’engage à rien. Le choix d’une doula repose en grande partie sur vos impressions. N’oubliez pas qu’elle est là pour écouter vos confidences, vos doutes. Vous devez vous sentir en confiance. Questionnez-la sur sa conception de la grossesse, de la naissance, afin de vérifier qu’elle correspond à la vôtre. Le choix final se fait à deux, avec le papa.

Comment rémunérer sa doula ?

Vous rémunérez directement la doula, qui fixe ses tarifs. Les visites se font sur une base de 40 à 70 euros. Ajoutez environ 250 euros pour une présence à l’accouchement. Certaines doulas proposent des forfaits, comptez entre 400 et 600 euros. Ce n’est pas remboursé par la Sécurité sociale.

La polémique avec le milieu médical

Les obstétriciens et les sages-femmes ne reconnaissent pas les doulas comme des professionnelles de la naissance. En particulier parce qu’elles n’ont aucune formation reconnue par le ministère de la Santé. De plus, les sages-femmes ont le sentiment que les doulas empiètent sur leurs compétences. Car, outre ses compétences médicales, la sage-femme « accompagne » aussi les parents au cours de l’accouchement de façon plus personnelle. Mais cette polémique permet surtout de mettre à jour les carences dans le suivi proposé actuellement aux futures mamans. Les sages-femmes, pas suffisamment nombreuses, manquent souvent de temps pour accomplir au mieux leur mission d’accompagnement.