Maisons de naissance ou doulas ?

BeautyKid, 4 octobre 2011

20111004-BeautyKidMaisonsDeNaissancePar Valérie Nahmias et Nathalie Bajczman

S’offrir les bons conseils d’une doula pendant et après la grossesse, cette approche de l’accompagnement, qui se revendique comme une profession à part entière, suscite de nombreuses réactions.

Doula, c’est qui ? Le mot grec, qui désignait l’esclave ou la servante du temps de l’antiquité, arrive en France en 2003 pour se moderniser et proposer un nouveau mode de soutien aux futures mamans. Si tant est que la bienveillance, la générosité, la disponibilité, l’expérience, la pédagogie et l’écoute sont les fondements de la vague du coaching, alors Doula, c’est un nouveau métier.

On en a rencontré, on les a écoutées et force est de constater qu’il y a autant de style de doulas que de type de femmes. Alors comment choisir sa doula? Question d’affinité. Il va de soi qu’avoir accouché d’un ou plusieurs enfants ne suffit pas pour se déclarer doula ni devenir une « best friend ». Accompagnante oui, parce qu’elle est là à notre service, moyennant environ 500 euros (évidemment non remboursés par la sécurité sociale), pour nous suivre pendant la grossesse et juste après l’accouchement. Un devis sur mesure qu’on aimerait bien voir encadré par la loi. Car si elle a pour obligation de suivre une formation, la femme que vous choisirez ne possède ni qualification, ni diplôme ou autorité pour se substituer à la sage femme ou faire le lien entre la future maman et le corps médical.

L’édition 2012 du dictionnaire Hachette intègre la définition du mot Doula dans ses pages… Mais le signe que notre société s’ouvre à des alternatives non médicalisées n’empêche pas la réticence d’un grand nombre d’obstétriciens et de sages femmes sur cette fonction qu’ils ne jugent pas indispensable au bien-être de la future maman… Bref, doula or not doula, voilà un casse tête grec que vous seule pourrez démêler, selon votre affinité à choisir le modèle doula ou la Maison de naissance.

Parallèlement et en douceur, le système hospitalier expérimente depuis peu les « Maisons de naissance » qui offrent aux femmes qui le souhaitent la possibilité de vivre une expérience sensible de la maternité, un accompagnement global à la fois médical et personnalisé mené par des sages femmes, ainsi que le propose l’association « Comme À La Maison », en partenariat avec la Maternité des Bluets (75012 Paris).

En créant la polémique, en posant la question du soutien et de l’écoute à la future maman, les doulas ont peut-être contribué à faire avancer les mentalités ?

Pour en savoir plus, se chouchouter et plonger au coeur de l’actualité, rendez-vous à Paris dans une Maison de beauté Brésilienne… Main dans la main chez Natura Brasil, la grossesse s’accompagne d’une expérience sur le terrain des émotions. Le 26 novembre prochain, la boutique propose un atelier sensoriel autour du massage. Pour invitée, Madame Agnès Aubry, Doula membre de l’association « Doulas de France », qui nous initie aux gestes bien-être inspirés des massages traditionnels pratiqués par les femmes indiennes. Un rendez-vous à ne pas manquer, tout autant pour l’apprentissage du massage, pour en savoir plus sur les doulas, et pour le bonheur de découvrir la très jolie gamme de soins maman bébé de Natura Brasil.