Mélissa, maman de Yeshua

Je suis arrivée en France en urgence. J'ai dû quitter l'Angleterre précipitamment à 8 mois de grossesse. Quand je suis arrivée en France je n'avais nulle part où aller et aucune idée de l'état de santé de mon bébé in utero. J'étais à ce moment-là, loin d'être prête pour donner naissance à mon bébé. Je suis finalement arrivée en Vendée où j'ai fais la connaissance de Perrine très rapidement. Je n'avais jamais entendu parler des doulas auparavant donc je ne savais pas du tout à quoi m'attendre. Tout de suite j'ai trouvé Perrine très chaleureuse et amicale. Elle m'a aidée à retrouver de la sérénité dans une période très stressante. Puis nous sommes allées ensemble rencontrer ma sage-femme, ne parlant pas français et n'ayant pas de voiture, elle m'a emmené au rendez-vous, puis au centre de radiologie pour mon échographie où j'ai appris que j'étais à 8 mois de grossesse. Perrine m'a même emmenée à la pharmacie et au laboratoire pour ma prise de sang. Quelques jours plus tard nous sommes allées à un atelier de portage organisé par l'association Grandir Ensemble pour me permettre de rencontrer d'autres mères dans la région. Perrine avait organisé une collecte de vêtements et de fournitures que j'ai récupéré à ce moment-là. Durant tout ce temps elle jouait également le rôle d'interprète.
J'ai formulé à Perrine mon choix d'un accouchement à domicile et elle m'a apporté son soutien dans mon choix.
Le jour de l'accouchement, Perrine et la sage-femme sont arrivées en même temps chez moi.
Perrine m'a aidée à me mettre dans le bain, puis m'a apporté son soutien par sa présence sereine ce qui m'a aidée à soulager la douleur.
Puis quand Yeshua est né, à ma demande, Perrine a appelé mon mari resté en Angleterre pour l'informer de la naissance, elle lui a envoyé des photos par internet.
Sa présence m'a apporté énormément, elle est restée plusieurs heures après la naissance et nous nous sommes vues plusieurs fois après l'accouchement. Elle a continué de collecter des vêtements autour d'elle pour mon fils grâce à son réseau. Je sais que si j'en ressens le besoin je peux la contacter pour me soutenir.