Micheline, maman de Tristan

J'ai rencontré Yaël par le biais de son association où j'avais eu l'occasion de discuter de la naissance en général. Je lui avais raconté que lors de la naissance de mon premier enfant en maternité, je m'étais sentie seule et j'avais été fort déçue du manque de soutien et d'encouragement de la part de la sage-femme qui n'avait d'autre alternative à me proposer que la péridurale pour me soulager. C'est elle qui m'a parlé du métier de doula, de leur rôle et c'est donc tout naturellement que je lui ai proposé de m'accompagner lorsque je suis tombée enceinte de mon 2ème enfant. Pour cette naissance, nous avions prévu un accouchement à la maison. Pendant ma grossesse nous nous sommes rencontrées plusieurs fois pour discuter, elle a toujours été très à l'écoute de mes attentes, elle savait me conseiller, m'a également prêter des livres. Le jour de la naissance, elle est arrivée juste après ma sage-femme et sa présence m'a été tellement bénéfique! Elle a passé tout le temps à terre juste à côté de moi, me tenait la main, me massait le dos avec mon mari. Et surtout elle respirait avec moi, ça peut sembler insignifiant mais qu'est-ce que ça m'a aidé! Lorsque la contraction devenait de plus en plus forte, que je sentais que je perdais pieds, que je hurlais, elle continuait à respirer et enfin j'arrivais à me calmer en recalant ma respiration sur la sienne. J'avais l'impression qu'elle partageait la douleur avec moi. Lorsque notre petit Tristan est né, elle a su se faire discrète pour nous laisser mon mari et moi découvrir notre petit bébé en toute intimité. Elle nous a rendu plusieurs fois visite à la maison les jours qui ont succédé la naissance, elle m'a aidée lors des moments difficiles que j'ai rencontrés avec mon allaitement. Mon mari et moi-même avons donc été heureux de partager ce moment avec Yaël et nous lui sommes très reconnaissants du soutien qu'elle nous a apporté.