Une doula pendant ma grossesse

Version Femina, 11 mai 2012

20120511-VersionFeminaPeu connues en France, les doulas offrent un accompagnement tout en douceur aux mamans pendant et après la grossesse. Explications.

Par Sandra Franrenet

Une doula, qu’est-ce que c’est ?

"Il s’agit d’une femme, de préférence déjà mère, qui a pour vocation d’accompagner les parents lors d’une grossesse, au moment de l’accouchement et après le retour à la maison" définit Valérie Dupin, doula, cofondatrice et coprésidente de Doulas de France.
Très en vogue aux États-Unis et Outre-Manche (on en compte plus de 500 au Royaume-Uni), cette profession n’est toujours pas reconnue dans l’Hexagone (1). "Au moment de la création de l’association en 2006, nous avons fait l’objet d’une certaine méfiance de la part du corps médical qui craignait de nous voir empiéter sur son domaine" se souvient notre interlocutrice.

Six ans plus tard, cette corporation est beaucoup mieux acceptée, comme en témoignent les demandes de parents ou de mères célibataires en constante augmentation.

(1) Cette association regroupe une centaine de doula mais il en existe d’autres sur le territoire français.

Un accompagnement tout en douceur

Qu’on se le dise : une doula n’est ni une sage-femme de substitution, ni une psy ! "Notre présence se situe dans le cadre de l’accompagnement à la personne : nous nous déplaçons à domicile, intervenons au niveau émotionnel, apportons des conseils pratiques, accompagnons la future maman à ses rendez-vous chez l’obstétricien, prenons le relai du papa dans la salle de travail pour qu’il puisse se reposer, tout en tâchant de préserver la bulle autour du couple,…" illustre Valérie Dupin.

Assimilées à des "grandes sœurs" qui, du fait de leur expérience de mère, peuvent apporter un véritable soutien, les doulas répondent au cas par cas à la demande et aux besoins des parents.

Des profils très éclectiques

Depuis qu’elle exerce, Valérie Dupin a eu l’occasion d’accompagner de nombreuses femmes issues de toutes les classes sociales, qu’elles soient mariées, en couple ou célibataires par choix ou par circonstance. "Avec le recul, je me rends compte que beaucoup de celles qui nous sollicitent sont des mères enceintes d’un second enfant pour qui la naissance du premier ou le retour à la maison a été difficile" constate-t-elle.

Devenir doula à son tour

Parce que la naissance d’un enfant entraine un bouleversement dans la vie de nombreuses femmes et qu’elles peuvent se découvrir des compétences dans le domaine maternel ou avoir envie de transmettre à leur tour leur expérience, Doulas de France propose des formations à celles qui le souhaitent. "Notre association organise partout en France des modules de deux jours en moyenne, sachant qu’il faut en passer 11 pour devenir doula" commente Valérie Dupin.

Mais parce que la présidente est consciente que cette formation peut être chronophage pour les femmes déjà mères, elle peut s’effectuer au rythme de chacune.

Informations pratiques sur les doulas

Pour choisir votre doula, rendez-vous sur l’annuaire de l’association.
L’association Doulas de France recommande à ses adhérentes de proposer des tarifs à la rencontre allant de 30 à 50 € (sachant qu’un rencontre peut durer jusqu’à 3 heures) ou au forfait allant de 400 à 600 € (soit une dizaine d’euros de l’heure).