Rosine et Pascal, parents d’Elouan

Nous avons trouvé que la présence d'une doula était dans la continuité de notre démarche car elle apportait, surtout dans la phase des dernières semaines, un conseil quotidien afin d'évacuer tout ce qui pouvait perturber ce formidable moment de notre vie.
Valérie est venue chez nous, elle a parlé des différentes traditions liées à l'accouchement et nous a transmis son expérience de femme et celle d'autres couples qu'elle avait accompagnés.
Elle a répondu aux questions de chacun et parfois inquiétudes, elle nous a donné plein de conseils et d'astuces, non sur le plan médical mais plus sur le plan humain. Elle nous a permis de nous approprier la naissance de notre fils en ancrant dans le quotidien sa présence et son savoir.
Sa présence auprès de la sage-femme durant l'accouchement nous a rassurée, elle a été une aide et un complément. Toutes deux nous connaissaient mais d'une façon particulière. En effet la relation avec la doula est plus amicale et on lui confiera plus facilement ses peurs, ses angoisses et ses petits stress quotidiens, alors que la relation avec la sage-femme est plus de l'ordre d'une relation mère-fille.
Après l'accouchement, la sage-femme est venue pour faire les soins, Valérie venait nous voir les moments où on était seuls. Cela permettait d'avoir une aide quotidienne (premiers bains de bébé, allaitement, sommeil …). Sa présence dans notre intimité a toujours été respectueuse.
Elle a fait preuve de patience dans son écoute, de beaucoup d'humour pour évacuer les émotions et les tensions dans cette période de grande fragilité. Nous avons vécu tous ensemble une aventure qui nous a lie. Et deux ans plus tard, on peut toujours rappeler Valérie pour se confier et avoir des conseils.
Merci Valérie.