Marie, maman de Malo

J'ai rencontré Karine la veille de mon accouchement... après hésitations, les souvenirs de mon premier accouchement bien présents, m'ont décidée.
Je ne le regrette pas car sa présence pendant toute la période de travail a été apaisante.
Karine a su rompre la distance qui existait entre nous car nous ne nous connaissions que depuis quelques heures.
Elle m'a apporté du réconfort et beaucoup d'énergie. Sa présence était apaisante et en même temps elle me donnait la force d'imposer mes choix.
Cet accouchement s'est malgré tout soldé par une césarienne. Mais j'ai eu le temps de travailler avec mon bébé, de faire le maximum. Je suis sure que la présence de Karine à mes côtés a incité le personnel médical à me laisser du temps.
On m'a ensuite dit que sans la césarienne précédente, mon bébé serait passé par voie basse. Je suis moi-même persuadée qu'avec une doula à mes côtés pour mon premier accouchement, ma première césarienne aurait pu être évitée. Je ne blâme plus le personnel hospitalier qui est débordé et qui souvent n'a pas le temps, l'énergie d'accompagner les accouchements, mais j'encourage toutes les futures mamans à rencontrer une doula pour envisager leur accouchement activement...