Stéphanie, maman de Pellinor

Au départ, mon mari était un peu sceptique sur les doulas : il a eu un peu peur qu'une doula lui prenne sa place au moment de l'accouchement mais il a vite été rassuré et après notre première rencontre avec Bérengère, il a totalement adhéré !
Nos rencontres ont été riches en échanges, je me sentais comprise, écoutée et soutenue, notamment quand j'ai dû changer de sage-femme. Nous discutions pendant des heures de ma grossesse, de mon suivi, de mon ressenti.
Le jour de mon accouchement, elle s'est montrée, extrêmement disponible (le travail a duré plus de 24 h, nous l'avons appelée à 7h du matin et notre bébé est né le lendemain à 4h45).
Discrète aussi.
Ma sage-femme étant en congé ce jour-là, j'ai pu réaliser mon projet d'accouchement à domicile grâce à un médecin généraliste et Bérengère a fait en sorte que mon projet de naissance soit respecté. Le chant prénatal qu'elle m'a appris au cours de nos rencontres m'a permis de gérer au mieux la douleur, de la rendre supportable et de ne pas perdre pied.
Elle m'a proposé durant le travail, des changements de position, elle m'a encouragée, coachée mais avec douceur.
La présence rassurante de Bérengère déjà six fois maman (!) a été un réel réconfort : sans ma sage-femme, je me serais sentie sans doute bien incomprise, entourée seulement d'hommes !
Après la naissance de notre bébé, c'est encore elle qui m'a nettoyée et a veillé à ce que nous soyons bien, avant de s'esquiver discrètement. Elle est revenue le soir pour voir si tout allait bien et si nous ne manquions de rien, un peu comme l'aurait fait une grande sœur !
Aujourd'hui, moi qui ai toujours eu du mal à accepter l'aide des autres, je me tourne plus facilement vers elle quand j'ai un coup de blues ou que j'ai besoin d'un conseil.
Si nous avons plus tard un 4ème enfant, nous souhaiterions que Bérengère soit à nouveau notre doula.
Bérengère nous a permis de vivre notre accouchement de la façon que nous souhaitions et jamais nous ne la remercierons assez pour cela.