Isabelle Gimeno, une des rares doulas françaises

Le Dauphiné Libéré, 10 novembre 2006

Après six années passées à masser les Briançonnais, Isabelle Gimeno est devenue, depuis 6 mois, une doula, soit une servante, en grec ancien. Le terme a été repris aux États-Unis dans le milieu des années 70, pour désigner une accompagnatrice dans la période post-natale. Depuis, la fonction s'étend aussi à la période pré-natale.

20061110-dauphine