Information coronavirus COVID-19

Informations doulas, parents, naissance, coronavirus COVID-19

Mise à jour le 12 novembre 2020

À l’heure de ce nouveau confinement, nous renouvelons notre soutien aux parents, aux doulas et à tous les professionnel·les de santé.
Notre métier est précieux en ces temps mouvementés. Nos accompagnements permettent aux parents de trouver du soutien, de l’écoute et une aide pratique. Nous sommes une balise d’autant plus importante dans cette période mobilisant tant d’adaptation et d’émotions contraires.

Toute l’association vous assure de sa mobilisation et de sa disponibilité, prenez bien soin de vous !

Préconisations pour les doulas au 29 octobre 2020

L’association Doulas de France se réfère aux recommandations sanitaires concernant les aides à domicile(1) quant à la continuité de nos accompagnements en présence. Ces recommandations stipulent un droit de visite avec le respect strict des gestes barrières. Nous encourageons également les doulas à obtenir l’accord libre et éclairé des parents quant à leurs visites.
Présence des doulas pendant le confinement

Informations pour les parents le jour de la naissance

Enfin, nous souhaitons rappeler aux femmes enceintes dont la date probable d’accouchement se situe sur cette fin d’année qu’il est de leur droit de refuser le port du masque à la naissance comme stipulé dans le dernier rapport du CNGOF à ce sujet le 1er octobre 2020(2) : « Le port du masque est “souhaitable” pendant l’accouchement et les efforts expulsifs, mais il ne peut être imposé ». La femme qui accouche a également le droit d’être accompagnée lors de son accouchement par la personne de son choix.
Le CNSF a également publié des recommandations(3) le 27 octobre 2020, préconisant de “retirer son masque lors du travail et des efforts expulsifs” et “la présence du coparent ou d’une personne de confiance dès le début du travail”.
Ajout du 9 novembre(4) : Olivier Veran ministre de la santé , Elisabeth Moreno, ministre déléguée chargé de l’égalité entre les femmes et les hommes, ainsi que Adrien Taquet, secrétaire d’État chargé de la protection de l’enfance ont statué dans un communiqué sur le caractère non obligatoire du port du masque durant l’accouchement, et se prononcent en faveur de la présence de l’accompagnant aux côtés de la personne qui accouche.

(1) Reconfinement national à partir du 29 octobre à minuit : les principales mesures, Service-Public.fr, 29 octobre 2020
“Tous les professionnels du soin, ceux du service à la personne, notamment de l’aide à domicile ou de la garde d’enfants, peuvent poursuivre leur activité.”

(2) Accoucher avec le masque ? Les recommandations officielles n’ont rien arrangé, Huffington Post, 28 octobre 2020
Le port du masque est “souhaitable” pendant l’accouchement et les efforts expulsifs, mais il ne peut être imposé à la femme qui accouche.

(3) Covid-19 – Préconisations du CNSF pour la pratique des sages-femmes en période de confinement, Conseil National de l’Ordre des Sages-Femmes, 28 octobre 2020
Suivi per-partum : Le CNSF préconise que la patiente asymptomatique puisse retirer son masque lors du travail et des efforts expulsifs. […] La présence du coparent ou de la personne de confiance choisie par la parturiente est à encourager dès le début du travail. Les protocoles du service seront à respecter

(4) Les conditions d’accouchement en période de COVID 19 : assurer le bien-être et la sécurité des femmes, protéger les soignants, solidarites-sante.gouv.fr, 9 novembre 2020
“recommandations médicales permettant aux mères d’être accompagnées pendant l’accouchement par leur conjoint […] le port du masque chez la femme qui accouche est souhaitable en présence des soignants mais qu’il ne peut en aucun cas être rendu obligatoire”