Une doula contre la douleur

Rueil infos n°359, septembre 2018

Une doula contre la douleurDe la maman solo qui va donner naissance à des jumelles à la femme enceinte qui souhaite accoucher chez elle, Aurore Simonini accompagne toutes les futures mères, avant, pendant et après la grossesse. Elle est ce qu'on appelle une "doula". Si le terme est né dans la Grèce antique, le métier reste aujourd'hui mal connu. "Beaucoup de gens ont tendance à nous confondre avec les sages-femmes. Or nous n'avons aucune compétence médicale. Nous sommes simplement complémentaires. On est là pour écouter les besoins de la future maman et surtout lui donner toutes les informations dont elle a besoin pour être actrice de son accouchement et, plus tard, une mère et une femme épanouies", insiste cette Rueilloise dont la vocation de doula s'est imposée au fil des expériences. "Après la naissance de mon premier enfant en 2007, un baby blues m'a conduite à quitter mes fonctions de commerciale. J'ai rebondi. J'ai eu un second enfant en 2012 et pris un congé parental de trois ans. C'est là que j'ai pris conscience que les femmes enceintes étaient mal informées et souvent peu entourées. Ayant subi des violences obstétricales, j'avais aussi envie de militer pour cette cause". C'est pourquoi Aurore se forme pendant un an au sein de l'Institut de formation Doulas de France dont elle pren ensuite la présidence. Depuis un an et demi, elle se déplace principalement chez les futures mamans rueilloises pour partager son vécu et accueillir avec bienveillance les émotions de chacune. Alors, si vous attendez un heureux événement ou avez un projet bébé, Aurore se fera un plaisir d'être à vos côtéss.